DÉCOUVRIR LE PATRIMOINE

Les jardins du château de Breteuil

Situés au cœur du Parc naturel de la Vallée de Chevreuse, les jardins du domaine de Breteuil classés « jardins remarquables » s’étendent sur 75 hectares. Soigneusement entretenus, ils constituent un lieu de promenade idéal.

LeS jardinS à la française

Les jardins à la française sont situés de part et d’autre du château lui-même positionné dans un axe Nord-Sud.

C’est à la fin du XIXe siècle qu’ils gagnent tout son éclat. Henri de Breteuil, le huitième marquis de la famille et grand-père de l’actuel marquis de Breteuil, entreprend entre 1897 et 1903 une ambitieuse campagne de travaux confiée aux paysagistes Henri et Achille Duchêne. Ces derniers établissent de grandes perspectives notamment grâce à l’aménagement d’un bassin appelé miroir d’eau du côté Nord qui domine la vallée de Chevreuse. Ils embellissent les pelouses et les allées, réalisent des jardins de broderies de buis côté Sud, une mosaïque de buis et des topiaires en boule ou en pyramide tronquée côté Nord.

Les Duchêne s’inscrivent dans la tradition d’André Le Nôtre, le grand jardinier du château de Versailles. Ce renouveau du style classique s’intègre avec subtilité à la structure existante du site. Le cèdre du Liban planté à l’époque de Marie-Antoinette se fond par exemple parfaitement dans cet ensemble. C’est également le cas du colombier, unique vestige de l’époque médiévale. Il constituait une ressource économique importante car on y récupérait la colombine, un engrais très fertile.

Aujourd’hui, dans ce colombier magnifiquement restauré, les visiteurs peuvent découvrir l’exposition «Breteuil à table». Une dizaine de grands tableaux de l’histoire de l’Art présentant des scènes de repas sont transposés en maquettes finement réalisées par Brigitte Duboc.

Les nombreux centres d'intérêt à ne pas manquer dans le jardin à la française

Côté Sud :

  • la perspective d’entrée avec les boules de buis
  • les broderies de buis dans la cour d’honneur du château

Côté Nord :

  • le miroir d’eau dominant le vallon avec ses statues, ses ifs et ses buis taillés
  • la mosaïque de buis
  • le bassin de la grenouillère et sa vue panoramique sur la Vallée de Chevreuse
  • le colombier médiéval avec l’exposition « Breteuil à table »

Le jardin des princes

Le jardin à l’anglaise dit « jardin des Princes » est classé « jardin remarquable ». Il est ainsi nommé en l’honneur de l’amitié entre la famille de Breteuil et la famille royale anglaise.

En effet, la rencontre organisée le 12 mars 1881 par Henri de Breteuil, le huitième marquis de la famille, avec son ami le Prince de Galles, futur Edouard VII et Léon Gambetta, pose les bases de l’Entente cordiale. De plus, en 1912, le jeune Prince de Galles, petit-fils d’Edouard VII, futur Edouard VIII, séjourne au château pour apprendre le français.
La restauration du jardin des Princes a commencé en 1991 sous la conduite de Séverine de Breteuil sur une étude du maître paysagiste René Péchère et de l’architecte en chef Jean Claude Rochette, avec le concours de l’Agence des espaces verts de la région Ile-de-France et du Ministère de la Culture.

La réhabilitation de cet espace s’effectue sur la terrasse la plus ancienne du potager-verger devenue friche. Le cheminement traditionnel des potagers a été rétabli et stabilisé, les grands carrés semés de gazon et bordés de platebandes de fleurs. L’ancien bassin d’arrosage central a été restauré et mis en eau. Des fruitiers en cordons, palmettes er croisillons ont été replantés en bordure et un mail de cerisiers du Japon a complété l’ensemble.

LES NOMBREUX CENTRES D'INTÉRÊT À NE PAS MANQUER DANS LE JARDIN DES PRINCES

  • le bassin central
  • les plantes vivaces et les arbres fruitiers
  • les cerisiers du Japon en fleurs en avril
  • la pergola de roses

Le Labyrinthe de l'Orangerie

Petits et grands ont plaisir à se perdre dans le labyrinthe situé en contrebas du jardin des Princes. Réalisé en 2000, ce labyrinthe aux mille buis permet de retrouver le personnage de Ma Mère l’Oye. C’est l’image de la nourrice-conteuse et l’appellation « Les contes de Ma Mère l’Oye » s’est vite imposée, déjà du temps de Perrault » pour désigner l’ensemble de ses contes.

L’actuel labyrinthe situé sous la terrasse de l’Orangerie fait écho à un autre labyrinthe aujourd’hui disparu. C’est Claude-Stanislas de Breteuil (1730-1783), maréchal de camp, qui est à l’initiative de la création du bosquet chimérique réalisé entre 1772 et mars 1773 et dont le plan est toujours conservé dans les archives du château. Clou du jardin à la fin du XVIIIe siècle, il se situait derrière le colombier médiéval.

Le Parc romantique

Le domaine de Breteuil s’étend sur 75 hectares. Il permet aux visiteurs de se promener et de se ressourcer en plein cœur de la nature à seulement 20 km de Versailles et 35 km de Paris. En Ile-de-France, il est rare de trouver sur un même site une telle diversité des milieux naturels.

Les visiteurs peuvent d’abord découvrir le mystérieux sous-bois avec ses parterres de cyclamens sauvages en fleurs de la fin du mois d’août à la mi-octobre.

Un sentier labellisé des arbres remarquables ponctue également la promenade. D’exceptionnels spécimens sont à admirer comme le cèdre du Liban datant de l’époque de Marie-Antoinette, les chênes tricentenaires, les châtaigniers de l’époque d’Henri IV, les cyprès chauves, les tulipiers de Virginie, les pins Laricio, etc.

Un autre parcours balisé a été mis en place avec le concours de l’association A.R.B.R.E.S. et du professeur Georges Feterman. A l’aide d’un jeu de piste inédit « la promenade du Petit Chaperon rouge» donné gratuitement à l’accueil et d’une signalétique spécifique, les familles peuvent partir à la découverte de la biodiversité du domaine de Breteuil.

Pour les bons marcheurs, les étangs romantiques en contrebas du domaine dont les premiers aménagements datent de l’époque de Napoléon III, valent le détour. Les amoureux de la nature tombent sous le charme du calme et de la beauté des lieux.

Après être remontés vers le château et avoir admiré les impressionnantes perspectives sur la vallée de Chevreuse, les enfants peuvent profiter et s’amuser dans l’aire de jeux. Balançoires, araignée, toboggans prennent place au milieu d’arbres plusieurs fois centenaires.

A Breteuil, un sentiment de liberté s’empare des visiteurs. Toutes les pelouses sont accessibles. Les pique-niques sont autorisés. Plusieurs espaces dont certains abrités sont aménagés avec des tables et des bancs. Près de l’aire de jeux, le kiosque de la crêperie propose une restauration rapide et conviviale.

Les nombreux centres d'intérêt à ne pas manquer dans le parc romantique

  • les sous-bois
  • le sentier des arbres remarquables
  • le parcours de la biodiversité
  • les étangs
  • les perspectives
  • l’aire de jeux

Vous pourriez être intéressé(e) par ces contenus

Visiter le château et les jardins de breteuil

Le château de Breteuil fait revivre la vie quotidienne d’une famille au coeur de l’histoire de France. Le parc de 75 ha comprend plusieurs jardins qui plairont à tous les goûts.

VISITER BRETEUIL AVEC UN GROUPE D'ADULTES

Découvrez notre offre de visite et nos circuits thématiques à la journée.

Visiter breteuil avec un groupe d'enfants

De la maternelle au lycée, Breteuil s'adapte à tous avec ses thèmes variés.

Venir à breteuil en famille

Château des contes de Perrault, Breteuil offre des nombreuses animations pour occuper week-ends et vacances scolaires.

Privatiser breteuil

Pour un mariage, un événement privé ou professionnel, un arbre de Noël, privatisez le château, les jardins ou l'orangerie de Breteuil.

We have exclusive properties just for you, Leave your details and we'll talk soon.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incid idunt ut labore ellt dolore.